SECOYA

logotipo do Secoya

Secoya - Associação Serviço e Cooperación com Povo Yanomami est une organisation non gouvernementale à but non lucratif qui travaille depuis 1991 avec le peuple Yanomami du Moyen Rio Negro, dans l'État d'Amazonas, à travers des actions dans les domaines de l'éducation scolaire différenciée. , en formation sanitaire, politique et technique, en plus de l'appui au processus organisationnel.

Le travail de Secoya s'appuie sur l'interculturalité dans laquelle il reconnaît la nécessité d'agir dans une perspective de réduction des dommages causés par l'asymétrie de pouvoir du « monde napë » (non Yanomami, étranger) par rapport aux cultures autochtones.  

Secoya travaille intensément dans le domaine des politiques publiques dans le but de promouvoir le leadership yanomami et de défendre leurs droits.

MISSION

Mener une action indigéniste qui reconnaisse le protagonisme autochtone et son propre rôle de conseil et de solidarité, en inférant la réalité locale et en collaborant avec le peuple Yanomami dans la défense de ses droits, de son bien-être et de l'amélioration de ses conditions de vie à travers la gouvernance Yanomami à travers une gestion autonome, durable et qualitative de son territoire.

DES PRINCIPES  DONNE  SECOYA

Développer des actions  Sur le terrain  des revendications articulées avec le peuple Yanomami visant à de meilleures conditions de vie ;

 

Combattre et défendre les droits et intérêts du peuple Yanomami garantis par la Constitution Fédérale et la Législation Ordinaire ;

 

Contribuer de manière solidaire et pérenne avec le peuple Yanomami dans leur processus de gouvernance et de gestion durable et qualitative de leur territoire ;

 

Favoriser les articulations du Peuple Yanomami avec le mouvement indigène amazonien et d'autres mouvements sociaux.

l'histoire de  sécher

Début des activités

AGENTS​​ SANTÉ AUTOCHTONE

Début des activités avec le peuple Yanomami dans le domaine de la santé

1992

Début du processus de formation pour  Agents de santé autochtones

1994

Linha do tempo

1991

éducation différenciée

Début des actions d'éducation en vue de la  une éducation bilingue adaptée à la réalité Yanomami

LE TRAVAIL INDIGÉNISTE DE  SECOYA

Le travail indigéniste de Secoya se caractérise  parce qu'elle s'inscrit dans la durée, notamment lorsqu'il s'agit de questions de société telles que : Éducation scolaire différenciée, Éducation à la santé, Processus de formation et formation des multiplicateurs interculturels Yanomami, tous visant à améliorer le bien-être, le bien-être de vivre et d'être Yanomami.

 

Les activités développées avec la population Yanomami directement dans le xapono favorisent l'appréciation de la culture et des savoirs traditionnels Yanomami, l'introduction de nouveaux savoirs nécessaires dans la relation avec le monde des napë (non-autochtones), et surtout des dynamiques qui montrent l'auto- estime et protagonisme Yanomami.

REMERCIEMENTS ET PORTÉE DES TRAVAUX

PARTICIPATION À DES CONSEILS, RÉSEAUX ET FORUMS REPRÉSENTATIFS

  1. Conseil d'éducation scolaire autochtone de l'État d'Amazonas, cherchant à contribuer au processus de construction d'une éducation différenciée, bilingue et interculturelle pour les peuples autochtones de l'État ;
     

  2. Conseil de District du District Sanitaire Spécial Yanomami et Ye'kuana, contribuant à la construction d'une santé publique différenciée axée sur des soins de qualité basés sur la prévention, sur la participation citoyenne des Yanomami et sur la valorisation de la santé traditionnelle ;
     

  3. Forum sur l'éducation scolaire autochtone d'Amazonas - FOREEIA ;
     

  4. Réseau d'Articulation pour la Coexistence en Amazonie-Arca, dans les débats pour une autre Amazonie, valorisant les savoirs traditionnels et la  « bien vivre » des peuples autochtones ;
     

  5. Front Amazonien de Mobilisation pour la Défense des Droits Indigènes-Famddi, unissant ses forces face à la réduction systématique des droits indigènes et à l'augmentation de la violence contre les peuples indigènes.    

ETAT DES AMAZONES

En 2014, le Conseil scolaire indigène d'Amazonas a autorisé le fonctionnement du cours de formation des enseignants yanomami promu par la Secoya. En 2015, le Secrétaire d'État à l'éducation d'Amazonas - Seduc, par l'intermédiaire de son Département de l'éducation et des sports, a décerné le diplôme d'enseignement autochtone à 29 enseignants yanomami de la rivière Marauiá, de la rivière Preto et de la rivière Demini, dont la formation s'est déroulée à travers 12 cours séquentiels. totalisant 3107 heures. 


En 2016, Seduc a pris en charge 04 écoles Yanomami sur la rivière Marauiá, à travers un partenariat avec Escola Estadual Pe. José Schneider de Santa Isabel do Rio Negro, et Secoya continue d'assumer la responsabilité de la formation des enseignants Yanomami ainsi que du soutien pédagogique dans les écoles. Le projet est considéré comme pilote par SEDUC en raison du caractère effectivement différencié supposé.

 

En 2020, les écoles de Kona et Raita ont commencé à être reconnues comme écoles annexes du Colégio José Schneider. Le projet est considéré comme pilote par SEDUC en raison du caractère effectivement différencié supposé.

PARTICIPATION INTERNATIONALE - MARCHE DE  Espoir

GENÈVE, SUISSE-2014

PRIX ANU-2011

Secoya a été récompensé en tant que représentant de l'état d'Amazonas  par Central Única das Favelas - CUFA, avec le prix ANU 2010. La cérémonie a eu lieu au Théâtre Municipal de la ville de Rio de Janeiro et a vu la participation de personnalités du monde politique et de la vie culturelle brésilienne. 

Le travail indigéniste et éducatif distinctif de Secoya a été choisi  par l'institution suisse de coopération internationale – Terre des Hommes Suisse pour représenter les partenaires du Sud, à la Marche de l'Espoir d'octobre 2014 avec pour objectif de sensibiliser la population et les enfants en particulier à la réalité des pays du Sud.

RENCONTREZ AYA

Secoya a actuellement le groupe de soutien Associação Apoio ao Povo Yanomami da Amazônia (AYA), dont la mission est de soutenir nos actions dans la région du Moyen Rio Negro, dans l'état d'Amazonas, ainsi que de sensibiliser la population en Suisse sur le question des peuples autochtones de la forêt amazonienne.

Les membres d'AYA travaillent sur une base entièrement bénévole, faisant le pont entre les fonds collectés et des actions au Brésil. Elle tient un blog sur la « Tribune de Genève », où elle publie la newsletter mensuelle (info AYA) qui couvre les événements importants qui se déroulent en relation avec toute l'Amazonie brésilienne.

Le comité est composé de :

Président : Pedro Albajar Vinas

Trésorier : Martin Corminboeuf

Secrétaire : Luisa Prado

Membres : Bernard Comoli, Virginie Estier